Que pensez de la médecine chinoise et de l’acupuncture ? Notre avis

Vieille de plus de 2 500 ans (-500 av. J.-C), la médecine chinoise est un système de santé très complet, qui ne différencie pas le corps et l’esprit. Il s’agit d’une médecine « holistique » qui considère l’homme comme un tout, dont la santé dépend de multiples facteurs qui sont tous reliés entre eux.

Ainsi, la médecine chinoise s’intéresse à la communication entre les différentes fonctions organiques qui sont liées par un courant d’énergie, que l’on appelle le « chi » ou le « Qi ». Selon ce principe, la médecine chinoise consiste alors à rétablir l’harmonie au sein de ces flux d’énergie.

Quelle différence entre acupuncture et médecine chinoise ?

Il n’y en a pas, l’acupuncture fait partie de la médecine chinoise et représente une de ses cinq branches, à savoir :

  • L’acupuncture :

L’acupuncture est une des disciplines clés de la médecine chinoise. Elle consiste à appliquer de fines aiguilles sur différents points du corps où passent les méridiens énergétiques vecteurs de l’énergie vitale. Elle se révèle très efficace contre les maux de tête, les douleurs en général, les troubles du sommeil, la fatigue chronique, les troubles alimentaires, la baisse de la libido, le sevrage tabagique, etc.

  • La diététique chinoise :

La diététique chinoise est très simple à comprendre. C’est un ensemble de règles d’hygiène alimentaire qu’il faut suivre. La diététique chinoise va permettre de réajuster l’équilibre énergétique en fonction des saisons, de sa constitution et de sa santé. Il n’est pas nécessaire de manger mais de consommer des aliments frais et de saison, les plus proches de leur nature. L’aliment doit être le moins transformé, le plus naturel possible.

  • La pharmacopée (plantes médicinales) :

En Chine, les plantes médicinales sont très utilisées, de manière préventive mais également curative. On la considère comme plus puissante que l’acupuncture. Les parties utilisées sont les feuilles, les fleurs, l’écorce, les racines et les graines.

  • Le Qi Gong (exercices énergétiques) :

Le Qi Gong est une gymnastique traditionnelle chinoise, douce et lente. Le Qi Gong est fondé sur la connaissance et la maîtrise du souffle, qui associe mouvements lents, exercices respiratoires et concentration.

  • Les massages comme le massage Tui Na (énergisant et dynamisant) :

Le massage Tui Na diffère des massages occidentaux car il est basé sur les énergies (le Qi) et une multitude de type de manipulations, selon l’âge et la constitution de l’individu, la zone à traiter, le genre de déséquilibre. Au total, plus de 300 manipulations différentes exécutées généralement avec les doigts, la paume, la main, le poignet, l’avant-bras ou le coude.

Comment se déroule une consultation en médecine chinoise ?

Une consultation en médecine chinoise débute toujours par un bilan complet du patient. La consultation se déroule en 3 temps :

  • L’entretien

Le praticien interroge le patient sur ses habitudes, sa vie professionnelle et sociale, son humeur, des symptômes éventuels et ses maladies antérieures.

  • L’observation et l’écoute

Le médecin observe l’attitude générale du patient, son regard, sa bouche, ses yeux, ses oreilles et son teint.  Il écoute également le son de sa voix et sa respiration.

  • La palpation

A partir de ces premières indications, le praticien recherche des zones du corps qui sont froides et chaudes et procède à la prise du pouls.

A l’issue de ce premier bilan, le praticien établit un diagnostic puis prend en charge le patient avec une séance d’acupuncture ou un massage Tui Na. A la fin de la séance, il est courant que le praticien prescrive un remède à base de plantes médicinales chinoise.

Haut de page