Notre avis : quelle différence entre un hypnotiseur et hypnothérapeute ? Comment reconnaître un bon hypnothérapeute ?

À ce jour, il n’y a pas de différence entre un « hypnotiseur » et un « hypnothérapeute » car aucun diplôme reconnu n’existe. Néanmoins, la plupart des thérapeutes préfèrent le nom d’hypnothérapeute, car le terme « hypnotiseur » a une connotation d’hypnose de spectacle.

Un bon hypnothérapeute obtient des résultats qui sont souvent étonnants et très rapides, parfois dès la première séance. Mais gardez votre esprit critique, il ne fait pas de miracle et ne peut pas soigner une maladie grave chronique. Par contre, l’hypnose est utilisée en complément de la médecine traditionnelle, et ce pour de nombreux maux : stress, anxiété, confiance en soi, deuil, troubles sexuels, états dépressifs, troubles de la personnalité, addictions, allergies etc.

Alternativ’Advisor vous aide à trouver le bon hypnotiseur ou hypnothérapeute à proximité de chez vous. Lisez les avis, comparez puis choisissez le praticien qui pourra le mieux vous aider en fonction de votre besoin.

Mais l’hypnose, comment ça marche ?

Tout d’abord, rassurez-vous, vous n’avez pas besoin de croire en l’hypnose pour que ça marche. Concrètement, l’hypnotiseur ou l’hypnothérapeute, va par sa voix et avec des exercices de visualisation/de relaxation, mettre son patient dans un état de conscience modifiée, comme endormi. Le patient est alors dans un état d’hyper-concentration, à mi-chemin entre sommeil et méditation. Il entend ce qui se passe et garde un souvenir de la séance. Lors de cette séance l’hypnothérapeute va aider le patient à trouver en lui-même des images inspirantes, sans rien lui imposer, sans lui donner de direction préétablie.

L’hypnothérapeute se fraie ainsi un chemin jusqu’à notre inconscient, à qui il va directement parler. Par exemple, l’hypnothérapeute va suggérer des phrases (indirectement ou directement) à votre inconscient du type « en sortant d’ici, vous n’aurez plus aucune envie de fumer, cela vous répugne ». Le traitement du problème pour lequel consulte le patient peut aussi se faire à l’aide, entre autres, de métaphores. Ces métaphores se présentent sous la forme d’un conte qui permet de solutionner le problème en s’adressant à l’inconscient de façon imagée. Il peut aussi s’agir de phrases d’induction ou d’associations d’idées.

L’hypnose, une pratique bien implantée à l’hôpital

Depuis une dizaines d’années, l’hypnose est utilisée au sein de nombreux hôpitaux dans le monde. Cette technique, utilisée pour soulager les douleurs psychiques ou physiques des patients, a fait ses preuves au-delà des malades. Après avoir fait ses preuves dans le service des urgences, l’hypnose s’est exportée dans d’autres services, comme en réanimation et en chirurgie cardiaque. Grâce à l’hypnose, les patients ont moins de douleur, moins de stress, prennent moins de médicaments et récupèrent plus vite. Dans certains cas l’hypnose est utilisée en complément, voir même en remplacement d’une anesthésie.

Haut de page